Extension du parc des Batignolles-juillet 2014

Extension du parc des Batignolles-Juillet 2014

Reportage sur l’avancée des travaux de l’extension du parc des Batignolles, été 2014.

Suivi sur plusieurs années de l’évolution du quartier des Batignolles et du Parc Clichy-Batignolles – Martin-Luther-King.

Le parc Clichy-Batignolles est le fruit d’une large réflexion commencée en 2002. La paysagiste Jacqueline Osty et son équipe travaillent depuis 2004 à la conception de ce parc, en deux grandes phases.

La 1re phase de 43 000m² a ouvert en octobre 2007 et s’est achevée en décembre 2008. Il s’agit de la partie la plus révélatrice de la démarche environnementale du parc et aussi de la plus végétalisée. La 2e phase, qui sera achevée en 2018, portera la surface totale du parc à 10 hectares. Le 16 avril 2014, 2,2 hectares ont déjà ouvert au public et 3,5 hectares ouvriront en 2018.

Le parc Clichy-Batignolles se décline autour de 3 thèmes : les saisons, le sport et l’eau.

Le jardin du rail (petit jardin thématique en mémoire du site), ses chaises longues, l’aire de jeux pour les enfants et les terrains de sports constituent l’espace détente.

Au centre du parc, une grande pelouse  d’environ 1 hectare est vallonnée : des buttes de 1 à 4 mètres de hauteur rappellent un muscle de la jambe. Ces courbes contrastent avec l’aspect rectiligne des allées. Au sommet de chaque butte, une plate-forme permet d’observer les ambiances végétales et les aires de jeux.

Le jardin de prunus, vers l’impasse Chalabre, est une zone en triangle. Elle est composée de petites buttes d’environ 1 mètre de hauteur et d’arbres à fleurs. La placette située à cette entrée du parc est ornée de rails de chemin de fer incrustés dans le sol. Par leur géométrie particulière, ces pièces de métal guident le visiteur vers l’intérieur du parc.

Deux zones d’aires de jeux pour les enfants et les adolescents, en particulier un skate parc, un terrain de basket ball, une aire de « balle au mur » et une aire de jeux de ballon, sont encadrées par des arbustes et des arbres à fleurs. Ils forment une végétation dense.

Entre les deux zones, une bande de jardins remonte depuis la rue Cardinet jusqu’au bassin biotope. Elle est composée d’un mail de magnolias, du jardin du rail et de pelouses ouvertes plantées d’arbres de hautes tiges.

Les trois derniers aménagements, qui ont ouvert en décembre 2008, sont les « gradines », le « bassin biotope » et le Bâtiment de la Forge.

Les « gradines », ou gradins, sont ponctuées de saules et de bancs. Elles permettent de contempler le bassin biotope et de le longer en partie.

Le bassin biotope (3 000 m²) jouxte les « gradines » et longe la Petite Ceinture. Ce plan d’eau paysager abrite des plantes aquatiques et de bords d’eau : nénuphars, iris, roseaux, jonc fleuri…un écosystème riche et varié. S’il a une fonction esthétique et paysagère, ce bassin a aussi une vocation écologique et environnementale. Alimenté en eau non potable et en eau de pluie, le bassin permet une épuration naturelle de l’eau par décantation et grâce à la filtration de plantes spécifiques. Cette eau est ensuite utilisée en partie pour l’arrosage du parc, en complément des eaux pluviales.

Le Bâtiment de la Forge, dit du belvédère, a été réhabilité. Situé près de la Petite Ceinture, le toit de ce bâtiment datant du XIXe siècle est en partie recouvert de panneaux solaires. Il accueille les locaux techniques et ceux du personnel, une loge pour les agents d’accueil et de surveillance et des toilettes publiques. Une centrale solaire thermique de surface (22 m²) chauffe l’eau des sanitaires des locaux techniques. Une centrale solaire photovoltaïque (135 m²) couvre les besoins équivalents en énergie pour l’éclairage du parc. Il permettra d’acccéder à un nouveau bâtiment situé au-dessus de la Petite Ceinture qui accueillera une concession de type restaurant. Il est équipé d’ascenseurs. Du bâtiment, on peut accéder de la partie sud à la partie nord.

Un fossé humide récupère les eaux de pluies qui seront être utilisées pour l’arrosage du parc.

La plage verte fera le bonheur des amateurs de bronzette. Les plantes tout autour accentuent les perspectives et donnent une impression d’espace.

De nouvelles zones de jeux au nord sont disposées entre le boisement et la grande pelouse. L’aire de jeux pour les petits, pour les enfants d’âge moyen et le terrain de pétanque s’imbriquent de manière naturelle grâce à la conception paysagère.
La zone boisée domine les boulevards Berthier et de Clichy. Au nord, le pin sylvestre y est omniprésent. Il côtoie des bouleaux, des chênes, des charmes et de nombreux arbustes de toutes tailles.
Des jardins partagés associatifs seront bientôt ouverts aux riverains

Depuis décembre 2008, il rend hommage au pasteur américain Martin Luther King (1929-1968), prix Nobel de la paix en 1964. Il lutta toute sa vie contre les préjugés raciaux aux Etats-Unis.

source http://equipement.paris.fr/parc-clichy-batignolles-martin-luther-king-2817

36x36_1360248594_vignette100x130labelqualiparis Extension du parc des Batignolles-juillet 2014  Ce jardin a reçu le label QualiPARIS. Il est décerné par un organisme de certification indépendant et repose sur des engagements concrets et certifiés….

favicon Extension du parc des Batignolles-juillet 2014