Articles parus dans la presse

MARINE LANIER À CIRCULATIONS

22 mai 2019 Non classé
Lire la suite
images Articles parus dans la presse

Durant trois ans, Marine Lanier a suivi le parcours de deux enfants devenus adolescents. Sur l’immensité d’un plateau basaltique, dans des bois qui paraissent sans limite et intemporels comme une forêt primaire, leurs jeux se déploient.

CHRISTINE DELORY MOMBERGER TRILOGIE

17 mai 2019 ART, Non classé, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
A.-Montage-coffret-3D-Delory-x540q100-440x270 Articles parus dans la presse

Si le livre est aussi dense et si léger c’est qu’il est devenu miroir, inversant les temps et les statuts, dans une bascule du réel. Seuls les yeux sont aux yeux le chant profond de l’âme.

François Cheval à Circulations

2 mai 2019 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
431949-circulations-2019-festival-de-photo-au-104-440x270 Articles parus dans la presse

La neuvième édition du Festival parisien Circulation(s) dédié à la jeune photographie européenne vient d’ouvrir ses portes au.

L’OEIL URBAIN 2019

2 mai 2019 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Loeil_Urbain-10-440x270 Articles parus dans la presse

La ville de Corbeil-Essonne accueille depuis le 5 avril dernier la 7ème édition du Festival L’Oeil Urbain. Cette.

ED ALCOCK À CIRCULATIONS

2 mai 2019 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Circulations-2019_ed-alcock-440x270 Articles parus dans la presse

buté le 24 juin 2016, au lendemain du référendum sur la sortie du Royaume Uni de l’Union Européenne. Je suis retourné en Angleterre, dans mon pays d’origine, pour interroger les gens qui vivent loin des grandes villes.

RENCONTRE AVEC FRÉDÉRIC DELANGLE

29 avril 2019 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
OOSHOT-AWARD-440x270 Articles parus dans la presse

Cette anecdote a amené les photographes à s’interroger sur la fonction sociale du vêtement chez les réfugiés. Les raisons qui les ont amenés à choisir un vêtement plutôt qu’un autre en dit long sur leur histoire, leur personnalité. Les photographes les ont immortalisés avec la veste ou le pantalon, au moment où ils se sentaient beaux.

TOURNEBOEUF CHEZ VOLTAIRE

24 avril 2019 ARCHITECTURE, ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Patrick-Tourneboeuf_affiche-de-lexpo-440x270 Articles parus dans la presse

A l’espace Dupon-Phidap, Patrick Tourneboeuf expose une série photographique liée à la commande du Centre des Monuments Nationaux sur la réfection du château de Voltaire à Ferney-Voltaire.

STÉPHANE DUROY SE RÉINVENTE PEINTRE CHEZ VU

17 avril 2019 Non classé, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
S.LEROY_UNKNOWN-08-440x270 Articles parus dans la presse

Là où cette photographie peut paraître mélancolique et lourde, une densité de fait, l’expression d’une légèreté et d’un humour, issu de Keaton, (le diptyque des 2 maisons sur roulettes, Keatonien évidemment) apparaît comme une évidence, en seconde lecture, celle ci exprime et ouvre sur sa production, même la plus symptomatiquement dense, une action de l’Air, aérienne et légère, où l’humour semble se tapir sous le constat du poids du monde et de son inaltérabilité du fait de la période historique.

FRÉDÉRIC STUCIN ONLY BLEEDING

24 mars 2019 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Capture-d’écran-2019-03-23-à-16.27.17-440x270 Articles parus dans la presse

le livre photo de Frédéric Stucin, publié aux éditions Le Bec en l’Air est une ballade en noir et blanc dans Las Vegas. De downtown to Fremont Street, un portrait très rock d’une Amérique qui saigne…

Gregory Dargent, H, Saturne éditions.

3 mars 2019 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Capture-d’écran-2019-02-21-à-16.21.20-440x270 Articles parus dans la presse

L’attentat et la Rixe* Grégory Dargent, dont le nom n’est pas sans rapport avec sa pratique photographique, vient.

ELSA & JOHANNA, ROSARIUM.

2 mars 2019 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Capture-d’écran-2019-03-02-à-11.29.18-440x270 Articles parus dans la presse

les soleils noirs de la mélancolie Les soleils noirs de la mélancolie sont ils des anti-soleils dont l’éclat.

RICHARD VOLANTE, TRACES

8 février 2019 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Trajectoires_MCKP-440x270 Articles parus dans la presse

LES ÉDITIONS DE JUILLET “Traces est le deuxième volet de la résidence sur le site de la future écocité ViaSilva,.

Articles parus dans la presse quotidienne…

 

Au fil des jours, sur les chemins de la sensibilité, aux croisements des rencontres, ces articles sont issus des occasions de prendre la parole, d’écrire sur ce que dépose l’actualité dans son journal et ce qui fait sens fugitivement dans l’intention de voir plus loin, occasions qui relèvent de l’inspiration et de l’Écriture.

L’ écriture développe ces inspirations pour donner quelques grains de poussières, quelques gouttes d’eau aux passants  pré-occupés et sensibles. Le marcheur avance ainsi moins seul. Ses rencontres sont des bonheurs croisés où l’écriture s’accorde au temps de ces lectures proposées, provoque LE SENS. Découvrir et faire acte de présence, le photographe est ici et maintenant le graphe de cet autre soi qui navigue entre les lignes et se donne à lire, à être, différemment et en soi, par l’oeuvre qu’il produit, celle ci devenant sujet d’un dialogue ouvert.

Les articles  autour de la photographie ont trouvé une place dans les quotidiens électroniques MOWWGLI, L’AUTRE QUOTIDIEN, dans une lecture de ce qui émane des oeuvres exposées, des dialogues issus des livres, des expositions, des Festivals, des grands Musées Nationaux et des Fondations.

Comme une main tendue, ces articles sont déjà des rencontres, polies, du coin des yeux, sourires naissant, mantiques sincères, fleurs de l’instant où se forgent le ressenti, l’analyse critique, les découvertes, expositions, livres, festivals et ce qui s’y passe. Le moi est ici en relation commandée avec le Réel, pour en saisir, au delà du flux, l’intention secrète et les possibilités de regards, de dessillements, afin d’y voir plus net, de noter, de mesurer en soi la structure du sens et de son affleurement dans la forme….. Georges Pérec écrivait sur l’infra-ordinaire, une forme du journal où la relation à la réalité des événements, des petites choses du quotidien le rendait perméable au temps extérieur, au temps du monde extérieur, alors que se nouait une complicité de la forme et du sens, une topographie s’étant établie entre ce qui se dit et ce qui se tait, ce qui se perçoit dans le champ de l’intimité psychologique comme la matière fictionnée du Réel, de la vie, de petites épiphanies curieuses et objectives, des décalages.

Ce qui surgit du champ quotidien est également une trace de ce qui fuit, échappe à la conscience…. peut-être alors, y a t il naissance d’ une Métapsychologie, entrant dans une énonciation  du trop perçu, ou du trop peu perçu, et des forces qui parcourent toute oeuvre signifiante, aux parts d’invisible et de tangible. Un regard se saisit du monde mais de quelle Psyché est il le témoin conscient ou inconscient, que perçoit le Photographe de sa pratique souvent complexe, en lien avec les différents niveaux de la réalité du monde et son propre Génie, à quoi et à qui fait il référence, quelles tensions innervent-elles son “oeuvre”, quels sont ses rapports avec le politique, les religions, la sexualité, l’idéologie, la métaphysique, le rêve, la Vie en général, en bref de quels bois est il fait? ces questions ne sont pas uniquement solubles dans les oeuvres produites, elles ne cessent de tisser des liens avérés ou plus ou moins actifs avec la “persona” du photographe, ce qui constitue toujours un intérêt supérieur, dans l’approche des rapports dialectiques entre l’Homme et l’Oeuvre.