Bruno THOMAS, Portrait.

Bruno THOMAS, Portrait.

Bruno THOMAS, Portrait…Photographier l’invisible travail de l’acte poétique en une séance simple, rencontrer Bruno Thomas, se laisser aller au centre de soi en libérant ce regard actif, sur ce qu’il se passe au moment où la concentration de l’homme se fait corps traversant le temps, l’espace, la mémoire, tout ce qui fonde une parole libre et ailée dans le retour au Soi, photographier devient une complicité qui s’égraine par la main alignée au coeur et à l’oeil. Identités des fondements de l’écriture partagée et de l’ici et maintenant, la Photographie enregistre la présence et l’invisible travail de l’acte poétique, ce qui se trace de la main même du poète, voilà que se forge le temps de l’instantanéité et de la Transcendance.

“Pour ceux qui ne sont plus,  Pour ceux qui ne sont pas encore,   J’écris à la façon d’alors,  Des mots de bienvenue ”     Pardon pour l’aurore. ©Le Nouvel Athanor, 2014

Bruno Thomas est né à Roanne en 1958. Il vit et travaille à Paris depuis 1985.

Ses textes et notes de lectures sont accueillis régulièrement dans les Cahiers du Sens (éditions du Nouvel Athanor) qui ont fait paraître son premier poème en 1991. D’autres ont été publiés dans la revue tchèque Psí Víno du poète Jaroslav Kovanda (les numéros, 10, 12, 15, 16, 17 et 20 sont consultables sur le site http://www.psivino.cz/?page_id=22 , dans l’ (ex) mensuel Aujourd’hui Poème ainsi que dans les revues Jalons, Le Coin de Table, les Cahiers de la rue Ventura, Les Brèves du Petit Pavé, Les Archers, Ici & Là.

Chez le même éditeur il a publié trois autres recueils : La Belle Importance (1993), L’Endemain des Larmes (1999), Entre l’Ombre (2003, avec un avant-dire de Colette Seghers).

On le trouve aussi dans l’Anthologie de la Poésie Mystique Contemporaine (Presses de la  Renaissance, 2002) et l’Anthologie de la Prière Contemporaine (Presses de la Renaissance, 2008) de Jean-Luc Maxence, dans la Collection La Couleur des poèmes : Sable de Gisèle Sans (Editions Poésie-Images, 2009), L’Année Poétique 2009 de Patrice Delbourg, Jean-Luc Maxence et Pierre Maubé (Editions Seghers), Les Riverains du feu, Anthologie émotiviste de la poésie francophone contemporaine de Christophe Dauphin (Le Nouvel Athanor, 2009) et dernièrement dans l’anthologie rassemblant 80 poètes québécois et français Ouvrir le XXIe siècle (Moebius/ Les Cahiers du Sens, 2013) pilotée par Robert Giroux, Danny-Marc et Jean-Luc Maxence.

Il est membre du comité de lecture de la revue littéraire Les Cahiers de la rue Ventura fondée en 2008 et dirigée par le poète et romancier Claude Cailleau.http://clcailleau.unblog.fr/

source :http://www.recoursaupoeme.fr/po%C3%A8tes/bruno-thomas

favicon Bruno THOMAS, Portrait.