CAVEAUX ET GRANDS CRUS BOURGUIGNONS.

CAVEAUX ET GRANDS CRUS BOURGUIGNONS EN CÔTE DE NUITS et CÔTE DE BEAUNE

Passée la période des vendanges, l’Automne s’avance, pas à pas, vers des matins froids, aux brouillards persistants. Les villages de la Côte de Nuits, puis ceux de la Côte de Beaune, réapparaissent, se délivrent du linceul ouaté qui soustrayait à a vue, les toits réconfortants de ces belles demeures de pierre, où les grands vins semblent avoir trouvé une couche et un abri complice, pour s’endormir de longues années et reprendre vigueur devant ces hôtes, dégustateurs, fins connaisseurs, accordant tous leur sens aux augustes crus, blancs et rouges, dans une concentration et une ouverture digne des chapitres d’une Odyssée sensuelle et d’une lecture exigeante, vertueuse, affirmée.

En Côte de Nuits et Côte de Beaune, la dégustation doit saisir le plus justement, le plus adroitement possible, les arômes, le corps, la robe, la couleur, la complexité, venues à la bouche par l’exercice religieux de la bouche et du nez, de l’œil, accorder cette tempérance à une lecture fine de ce qui a fait ce grand vin, soleils et pluies, terroir, cette vie de la vigne, qui a parcouru, en une année, et reçu tous les temps d’un climat, pour s’accomplir aux chevets des caves voutées, où un silence royal impose un recueillement.

Pousser la porte du caveau, où séjournent ces hôtes prestigieux relève, pratiquement, d’une forme de Poétique qui encense, qui relève de la Joie.  Toute une aventure commence. Il faut s’y préparer, s’accorder la possibilité de la rencontre, devenir ce récipiendaire que l’on adoube, qui reçoit son sacre de l’instant magique où se déploient les qualités essentielles du grand vin avec qui les étoiles paraissent. Les femmes et les hommes ici, dans ces caveaux retirés du monde, à la paix silencieuse et austère, dans les replis de l’heure, entament un voyage à rebours, les années défilent, comme chez Wells, le vigneron, le Maître des chais, rappelle les conditions climatiques de cette année là, on se souvient, ou non, mais on est de fait un passager du vent.

Caveaux et grands crus bourguignons, montre en photographie ces terroirs, ces bâtisses, ces grands Crus, ces hôtes tout à leur affaire.

EN CÔTE DE NUITS LA CÔTE EST D’OR.

 

favicon CAVEAUX ET GRANDS CRUS BOURGUIGNONS.