MARTINE KONORSKI PORTRAIT

MARTINE KONORSKI PORTRAIT

Portraits d’instants choisis chez Martine Gabriele Konorski..  il s’agissait de “circonscrire cette intimité de l’écriture, de chercher à photographier ce qui se cache derrière le temps, de prendre aux rais de la seconde, ce chant naissant, sous la coulée des vers, de rendre visible l’aveu de la page blanche sacrifiée au regard de la main, comme une marée montante, s’éprendre de la naissance du trait et de la couleur, extractions des lappi lazzuli que seront ces mots, ces preuves ramenées au jour, preuves de la nuit liquide et circonspecte…. exercice passionnant et mené contre le silence majeur…pour faire voie , voix royale du songe majeur: le génie nu buveur d’étoiles…

Martine – Gabrielle KONORSKI

 

Martine – Gabrielle KONORSKI, née à Paris en 1959 est de nationalité française et Suisse. Elle est auteure de poésie, écrivain et musicienne, (piano et chant). La poésie l’accompagne depuis toujours : « La poésie s’est imposée à moi, entre lumières et ombres et c’est dans le brasier des mots que se construit mon chemin. C’est la musique de la voix et la danse intérieure qui tissent ensemble les mots, tel un ruban de vie ». Dans le silence, d’où la Parole Première de la poésie est issue, paroles et sons ne font qu’un. Danser avec les mots, en équilibre sur un fil, me plait plus que tout. Dans la densité de la parole, sous les mots en tension, c’est la complexité du monde et de l’être qui s’exprime, dans une pulsation qui frôle parfois la syncope. »

Son dernier livre, « Une lumière s’accorde » vient d’être publié en 2016 aux Editions le Nouvel Athanor, avec une préface d’Angèle Paoli et une postface de Claudine Bohi et fait suite à « Je te vois pâle… Au Loin », publié en 2014 chez le même éditeur ; ce livre avait reçu le Prix « Poésie Cap 2020 ».

Le parcours d’écriture de Martine-Gabrielle Konorski a été déterminé par ses rencontres avec l’homme de théâtre, comédien – poète, Vicky Messica (qui dirigeait le théâtre des déchargeurs) ainsi qu’avec l’éditeur – poète Bruno Durocher (Grand prix de poésie de l’Académie Française) qui a publié en 1987 son premier ouvrage, « Sutures des saisons » aux éditions Caractères.

Ses textes sont régulièrement publiés dans des revues de littérature et de poésie nationale et internationale : Levure Littéraire, Les Carnets d’Eucharis, Terres de Femmes, (ainsi que dans l’anthologie), Les Cahiers du Sens, Paysages Ecrits, Terre à Ciel, Poésie Première, Herbe Folle, Ecrits du Nord, Décharge, Incendits – autour du sculpteur Georges Jeanclos

Depuis quelques mois, on peut aussi retrouver régulièrement ses chroniques et articles dans le nouveau magazine Rebelle(s) diffusé en France, Belgique, Suisse, et dont elle est rédacteur en chef.

Martine-Gabrielle Konorski vient de réaliser le spectacle « Accords », une création originale, rencontre inédite qui fait dialoguer sa poésie et la musique de Federico Mompou. Au fil du spectacle, ces deux univers entrent en étroite résonnance : les sons de la poésie jouent avec les harmonies du piano, portés par la comédienne Maud Rayer et la pianiste Marie-Pierre Brun. Le spectacle sera programmé dans les mois à venir.

Depuis 35 ans, elle a mené une carrière internationale dans la Communication en France et aux Etats Unis, (cabinets ministériels, grandes entreprises, agences), après des études supérieures de droit, d’anglais et de sciences politiques.

favicon MARTINE KONORSKI PORTRAIT