PIERRE FAURE, LES JOURS COUCHÉS. SUR LA CRÊTE ÉDITIONS “Nous savions que c’étaient des ruines. Nous le savions.