Posts In: ART

PHILIPPE CIAPARRA

10 mai 2022 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
https://philippeciaparra.com/

Quoiqu’il en soit des prétextes qui se sont mis en mouvement dans la scène où le modèle livre un corps flamboyant et plein, il semble que les notations du mouvement soient aussi, au cœur de l’attention du photographe, surpris à l’éveil de son modèle, dans une pure séduction des formes et des attitudes, une sorte de partition musicale se met en place, afin de surprendre la grâce, venue dans ces échanges et tout le travail du trait, enveloppé, roulé, à la signature des lignes. Voilà, l’enchantement qui survient, le reliquat d’un doux flamboiement, aussi doux que la pensée en fête.

MARIE MONS

7 avril 2022 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Marie Mons

MARIE MONS, Vers une renaissance. RETOUR SUR UNE EXPÉRIENCE DE L’INTIMITÉ EN ACTE. « Chaque lecteur, là, où il.

SERGE HESSE

28 février 2022 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
SERGE HESSE

Le photographe marche en lui et dans le monde sans séparation, à l’heure bleue,  ou une inquiétante étrangeté advient, en commuant le deuil impossible par une réfraction de ce fascinum, propre à établir, dans l’intimité profonde de l’être, un bord du dire, dans ce que l’absurde aussi vient imposer à la déréliction et à la forclusion *.

Protégé : PHOTOGRAPHIE, LE TEMPS NÉCESSAIRE.

23 février 2022 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
-LAGACILLY-2018-Gataullin_Emil

Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.

MICHEL KIRCH

21 février 2022 ART, PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
MICHEL KIRCH

MICHEK KIRCH évoque t-il ici une figure mythologique, Vénus, à travers un NU à la façon des peintres, baignant dans les eaux primordiales, ce Nu étant Un, comme perçu et vu à travers le miroir, une vision spéculaire hermétique…inspirée du baroque.

25 BD BEAUMARCHAIS.

9 février 2022 PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
25 BD BEAUMARCHAIS PAR CAROLE BELLAÏCHE

Carole s’est faite portraitiste, poète de l’instant où quelques choses s’accomplissent et viennent à s’inscrire sur le film, quelques choses éphémères, passagères du vent, hôtes de l’instant, qui, au bord des yeux, précipitent, matières vivantes des regards et des ombres, des corps si plein (si plaints) au regard de l’histoire; le roman, la plaisanterie, les rires, viennent, en témoins, par la fenêtre, ou de l’ombre close de la pièce d’à côté, de cet ailleurs qui est l’air que l’on respire, le temps qui danse, la cigarette qu’on allume et la musique qui vient…

BENOIST DEMORIANE, SPHINGES.

19 janvier 2022 PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Benoist Demoriane, Sphinges

SHINGES BENOIST DEMORIANE, SPHINGES. La louve au regard de braises, un œil sur le bras, presque égyptienne, lancinante.

Francesco ZIZOLA

6 décembre 2021 PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
Francesco Zizola

C’est la première image de l’exposition, le portrait d’un immense poisson induit ce lien à cette Mare Nostrum éternelle, aux marins, aux pêcheurs, au symbole même du christianisme.

PARIS PHOTO 2021, RETOURS.

19 novembre 2021 PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
PARIS PHOTO, RETOURS.

PARIS PHOTO 2021, RETOURS. Une participation époustouflante, toute une actualité, prix et signatures de livres, de très belles.

MANON RÉNIER DE PIERRE ET DE SANG.

28 octobre 2021 PHOTOGRAPHIE
Lire la suite
MANON RÉNIER

Se fondre aux pierres, renaître en Phénix du feu des pierres, l’éprouver pour colmater la brèche, faire sang, provoquer par l’ascèse de la contrainte, un retour au lien primordial du vivant, sont les intentions qui ouvrent ce voyage Intérieur. Un dialogue s’est imposé, plus, un échange de substances entre la fragilité, la sensibilité et la rugosité des surfaces, peau contre pierre, surfaces contre surfaces, travail d’un toucher qui prend tout le corps, sans qu’aucun visage ne vienne éclairer par son expression ou son regard, cette intimité aux frontières d’un voyage immobile.