Chefs et Climats en Bourgogne, charité du Bon, du Beau et du Bien

Chefs et Climats en Bourgogne, charité du Bon, du Beau et du Bien

Chefs et Climats en Bourgogne

Cette page Chefs et Climats en Bourgogne est dédiée aux terroirs, climats, vignerons, aux chefs et aux beaux établissements qui font la réputation de la Bourgogne ainsi qu’aux paysages et aux vignes, aux clos les plus réputés, aux maisons bien assises. Le bonheur est assurément ici, en ces terres cisterciennes chargées d’histoire, cherchant en toute occasion les passages entre Tradition et Modernité. Qu’on voie les pressoirs gigantesques du Clos Vougeot, qu’on flane près des Hospices de Beaune et qu’on se rende à Loiseau des vignes, qu’on traverse la ville au cent clochers pour s’offrir un diner à l’Hostellerie du Chapeau Rouge ou qu’on se réfugie au Musée des Beaux Arts de Dijon, qu’on traverse le Palais Ducal pour se rendre à la section romane, on est toujours séduit par cet esprit du Beau, du Bon et du Bien, qui traverse toute l’histoire de cette Bourgogne millénaire enchantée et rayonnante. Les noms des plus grands crus au monde sont là, entre Dijon et un peu au delà de Beaune, entre le Palais des Ducs de Bourgogne et les Hospices de Beaune. Noms O combien envoutants si on est un grand connaisseur, sans parler du domaine de la Romanée Conti et de ses Grands Crus, Romanée, Romanée-Conti, Romanée-Saint-Vivant, Richebourg, la Tâche, la Grande-Rue, Corton, Clos-des-Lambrays, Clos-de-Tart, Bonnes-Mares, Musigny, Clos-de-Vougeot, Échezeaux, Grands-Échezeaux, et tous les Chambertins Chambertin, Charmes-Chambertin, Mazoyères-Chambertin, Griotte-Chambertin, Ruchottes-Chambertin, Chapelle-Chambertin, Chambertin-Clos-de-Bèze, Latricières-Chambertin, Mazis-Chambertin, Clos-Saint-Denis, Clos-de-la-Roche.et pour les blancs : Corton-Charlemagne, Charlemagne, Montrachet, Chevalier-Montrachet, Bâtard-Montrachat, Bienvenues-Bâtard-Montrachet, Briots-Bâtards-Montrachet. Alors quand on est gastronome et oenophile, dégustateur émérite comment résister à tant de chair et tant d’Esprit à la fois, car tout deux sont liés et se jouxtent pour donner plus d’appétence au désir, plus de relief à la vie, plus de légèreté à l’homme, une forme de précis quand, aux promenades des collines sous la bruine s’ouvre le déjeuner royal que signent le bonheur gourmand de l’heure et la sensation palpitante de la vie.